Aménagement et construction

Déclaration de principes provinciaux 2014

La Déclaration de principes provinciaux de 2014 est publiée aux termes de l’article 3 de la Loi sur l’aménagement du territoire.  Elle entre en vigueur le 30 avril 2014 et s’applique aux décisions liées à l’aménagement prises à partir de cette date. Elle remplace la Déclaration de principes provinciale de 2005.

La Déclaration de principes provinciale de 2014 s’applique à l’échelle de la province. Les politiques qu’elle contient établissent la vision du gouvernement en matière d’utilisation du sol pour ce qui est de la façon dont nous peuplons le territoire, créons notre milieu bâti et gérons nos terres et nos ressources à long terme pour édifier des collectivités résilientes où il fait bon vivre. Plus de renseignements : Pour les faits saillants des nouvelles politiques et un aperçu des principaux changements, veuillez visiter les « Points saillants des nouvelles politiques : Déclaration de principes provinciale, 2014» Page.
Source: Ministère des affaires rurales et le site Web du Logement.

Équipe de révision de projets

Vous planifiez un gros projet? Faites votre demande auprès de l’équipe de révision de projet.

Permis

Obtenir votre permis de construction
Un permis de construction doit être obtenu avant le début de toute construction. Le processus de demande varie en fonction de la complexité du projet et si oui ou non tous les renseignements requis sont fournis au moment de la demande. Il est toujours bon de parler à quelqu'un dans le département de la construction avant de demander un permis afin d'assurer que le demandeur dispose de toutes les informations correctes. Bien que le processus puisse sembler intimidant au premier coup d'œil, nous sommes là pour vous aider si vous avez des questions, ne pas hésiter à demander.
Une fois le permis de construction a été délivrées, les différentes étapes d'inspection seront notées sur votre permis de construction et peuvent être expliqués à ce moment-là. Pour réserver une inspection, communiquer avec le service de la construction d'au moins 24 heures à l'avance.
Les permis de construction sont nécessaires pour :
• Nouvelle construction, y compris résidentielle, agricole, commerciale, industrielle et institutionnelle
• Ajouts et rénovations
• Démolition à la fois intérieure et extérieure
• Garages et remises qui sont supérieurs à 108 pi²
• Patio supérieur à 108 pi² ou toute plate-forme de taille qui agit comme l'accès à un bâtiment
• structures préfabriquées, y compris les combinaisons à usage agricole, salles de classe mobiles, bâtiments préfabriqués, etc.
• Les poêles à bois
• Bâtiments temporaires (tentes)
• Les bâtiments agricoles, y compris les granges, hangars, silos, stockage du fumier, des silos à grains, etc.
• Changement d'utilisation d'un bâtiment ou d'une partie d'un bâtiment par exemple en changeant de résidentiel à commercial
• Panneaux solaires

Autres items tels que requis par le Code du bâtiment de l'Ontario
Pour plus d'informations, pour assurer la sécurité et la conformité avec le Code du bâtiment de l'Ontario et pour éviter les problèmes futurs, veuillez communiquer avec nous par courriel ou par téléphone au 613-443-3066 x 2318.
Demandes de permis de système
d’égouts privé

Les résidents et les propriétaires de la Municipalité de Russell travaillent avec la Conservation de la Nation Sud sur toutes les questions relatives aux permis septiques pour les nouvelles constructions, les rénovations et les recherches juridiques (comme l'achat et la vente de propriétés desservies par des systèmes de fosses septiques privées). Information et formulaires sont disponibles dans au bureau municipal de Russell, en visitant le site Web de la Conservation de la Nation Sud, ou en téléphonant la CNS au 1-877-984-2948.
Veuillez visiter nos applications, formulaires, licences et permis page.
Vous songez à construire un patio, un garage ou faire de la rénovation? Cliquez ici pour en savoir plus.
Vous songez à construire une nouvelle maison? Cliquez ici pour en savoir plus.

Plan directeur

Section 2 Urbanisme

Ceci est un résumé de la section d'aménagement du territoire de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. Cette section de l'étude a examiné la législation de planification existante touchant la Municipalité de Russell, la croissance de la population prévue pour la période de planification de vingt ans, a identifié la disponibilité de terrains pour accueillir la croissance prévue et recommande des mesures spécifiques pour mettre les documents de planification locale en conformité avec le plan du palier supérieur du gouvernement municipal des Comtés, tel que requis par la législation provinciale (Loi sur l'urbanisme).

Les lacunes identifiées dans le plan directeur relatives aux documents d’aménagement du territoire (Plan officiel de la Municipalité de Russell et le Plan secondaire pour les villages d'Embrun et de Russell) sont l'âge du Plan officiel et des contradictions des limites urbaines des deux documents par rapport au plan du palier supérieur du gouvernement municipal des Comtés.

En ce qui concerne la disponibilité des terrains pour la croissance résidentielle, l'étude conclut que, à l'heure actuelle, il y a suffisamment de terrains dans les limites communautaires établies d'Embrun et de Russell pour accueillir plus de la croissance estimée pour la période de planification de vingt ans.

Les solutions alternatives pour les lacunes de planification de l'utilisation des terrains sont les suivantes :

  • Le conseil adopte un Plan officiel pour les communautés urbaines d'Embrun, Russell, Limoges et Marionville, conformément aux dispositions de la Loi sur l'urbanisme, qui doit tenir compte des limites révisées desdites communautés urbaines, y compris « les zones d'étude spéciales » au nord et à l'ouest d'Embrun;
  • À la suite de l'approbation du nouveau Plan officiel pour les communautés urbaines d'Embrun, Russell, Limoges et Marionville, le conseil abroge l'ancien Plan officiel de la Municipalité de Russell dans son application sur le territoire de la municipalité, sauf pour les communautés urbaines incluses dans le nouveau Plan officiel;
  • Avant l'examen quinquennal du nouveau Plan officiel, le conseil entreprend une étude touchant les terrains compris dans les « zones d'étude spéciales » afin de modifier davantage les limites des communautés urbaines.

Section 3 Eau

Ceci est un résumé-cadre de la section d'eau de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. Pour faciliter l'analyse et la présentation, le système d'eau a été divisé en trois catégories : l'approvisionnement, le traitement et le stockage / distribution. Le canton dispose actuellement de trois puits et deux usines de traitement d'eau, situé au sud de la rivière Castor, qui fournissent de l'eau aux communautés d'Embrun, Russell et Marionville. Deux tours d’eau sont en marche, une dans chacune des communautés d'Embrun et de Russell.

Les lacunes relevées pour le système de l'eau :

  • Alimentation - Les capacités existantes dans les puits ne peuvent pas répondre à la demande de 20 ans;
  • Traitement - Capacité de traitement devrait être augmentée aux UTE existantes de Marionville / Embrun et le traitement existant n'a pas la capacité de filtrer les déchets;
  • Stockage / Distribution - Les tours d’eau existantes d’Embrun et de Russell ne disposent pas de capacités suffisantes pour répondre à la demande de 20 ans. Les systèmes de distribution d’Embrun et de Russell n'ont pas la capacité de fournir le débit nécessaire à la lutte contre le feu pour la demande de 20 ans.

Les solutions alternatives pour le déficit d'alimentation du système d'eau peuvent être résumées comme suit :

  • Option 3-1 Ne rien faire
  • Option 3-2 Fournir la capacité requise en augmentant les taux de retrait des eaux souterraines de l'aquifère Morewood au sein de Russell ou North Dundas;
  • Option 3-3 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en prenant les eaux souterraines de l'aquifère Maple Ridge, dans le canton de North Dundas;
  • Option 3-4 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en prenant les eaux souterraines de l'aquifère Sarsfield dans la Ville d'Ottawa;
  • Option 3-5 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en construisant une conduite de refoulement d'eau non traitée de 14 km de la rivière Nation Sud à Embrun et une nouvelle usine de traitement d'eau à Embrun;
  • Option 3-6 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en construisant une conduite de refoulement d'eau non traitée de 26 km de Morrisburg à Winchester et améliorer la station d'épuration d’eau de Morrisburg;
  • Option 3-7 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en construisant une conduite de refoulement d'eau non traitée de 38 km de la rivière de l’Outaouais et une nouvelle usine de traitement de l'eau dans la Municipalité de Russell;/li>
  • Option 3-8 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en construisant une conduite de refoulement d'eau traitée de 15 km de la Ville d'Ottawa;
  • Option 3-9 Supplémenter l’approvisionnement en eau souterraine existante en construisant une conduite de refoulement d'eau non traitée de 24 km de la rivière Rideau et une nouvelle usine de traitement de l'eau dans la Municipaltié de Russell.

Les solutions alternatives pour les lacunes de stockage / distribution de réseaux d'eau peuvent être résumées comme suit :

  • Option 3-10 Ne rien faire;
  • Option 3-11 Construire un réservoir commun pour les deux communautés et installer de nouvelles conduites d'eau principales à travers les futures zones de développement (la plupart du temps à Embrun) afin de prévoir le bouclage avec les systèmes de distribution existants dans Embrun et Russell;
  • Option 3-12 est similaire à l'option 3-11, sauf que les conduites d'eau le long des rues existantes sont jumelées pour fournir les débits requis;
  • Option 3-13 Construire des réservoirs séparés (un à Embrun et un à Russell) et installer des conduites d'eau à l'intérieur de nouveaux développements pour se connecter aux systèmes de distribution existants;
  • Option 3-14 Augmentez la capacité de stockage des deux tours d’eau existants et doubler les conduites d'eau le long des rues existantes pour fournir le débit nécessaire à la lutte contre le feu vers les zones déficitaires.

Cette étude est menée en conformité avec les exigences des phases 1 et 2 de l'évaluation environnementale municipale, qui est un processus approuvé en vertu de la Loi sur les évaluations environnementales. Les solutions alternatives ont été évaluées par rapport à leur impact sur l'environnement naturel, l'environnement social et l’environnement économique/technique. Les critères d'évaluation spécifiques utilisés dans l'analyse sont répertoriés dans la première colonne du tableau ci-dessous. Les indices ont été appliqués basé sur le niveau d'impact de chaque alternative.

Basé sur de l'évaluation effectuée, Option 3-2 a été choisi comme solution privilégiée pour faire face à l'insuffisance de l'approvisionnement en eau et l'option 3-11 a été choisie comme solution privilégiée pour faire face à la déficience en eau de stockage / distribution.

La solution préférée pour l'alimentation en eau est Option 3-2; qui consiste à installer de nouveaux puits pour augmenter l'eau en prenant du service de Morewood ESKER pour desservir la demande de vingt ans de Russell / Embrun / Marionville. Cette solution est la plus rentable, car elle nécessite des terrains supplémentaires minimes, sauf pour la nouvelle station de pompage et a peu d'impacts sociaux/visuels. L’usine de traitement de l'eau d'Embrun / Marionville existante devrait être agrandie et l'équipement/traitement être mis à jour (nouvelles pompes à haute pression) et agrandis (installations de filtration de l'eau supplémentaires à considérer davantage pendant la Phase 3).

Pour le stockage et la distribution de l'eau, la solution privilégiée est l'option 3-11, qui consiste en la construction d'un réservoir commun qui initialement desservirait seulement Embrun, mais serait agrandi dans les prochaines 5-10 années pour desservir également Russell. De nouvelles conduites d'eau seront construites pour joindre les systèmes de distribution existants à Embrun et Russell au réservoir centralisé.

Section 4 Égoûts

Ceci est un résumé-cadre de la section des eaux usées de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. Pour faciliter l'analyse et la présentation, le système d'égouts a été divisé en trois catégories : la collecte, le traitement et l'élimination. La Municipalité fournit actuellement le service des eaux usées dans les communautés d'Embrun et de Russell. Deux bassins d'eaux usées sont en fonctionnement, un dans chacune des communautés d'Embrun et de Russell.

Les lacunes relevées dans le Plan directeur pour le système des eaux usées sont les suivantes :

  • Collection - capacité existante des égouts gravitaires et des stations de pompage des eaux usées ne sera pas en mesure de desservir la demande de 20 ans dans Russell et Embrun;
  • Traitement - capacité existante des bassins d'eaux usées dans Embrun et de Russell ne sera pas en mesure de desservir la demande de 20 ans. Le niveau de traitement existant fourni par la lagune de Russell ne suffit pas à satisfaire les futurs critères de rejet;
  • Élimination – L’émissaire d’évacuation des égouts existant et le cours d’eau récepteur (rivière Castor) ont une capacité suffisante pour desservir la demande de 20 ans dans Russell et Embrun.

Les solutions alternatives pour les déficiences de collecte de système d'égouts peuvent être résumées comme suit:

  • Option 4-1 Ne rien faire;
  • Option 4-2 Optimiser les stations de pompage existantes en remplaçant/mettre à jour des composants dans les stations de pompage existantes pour gérer l’augmentation des écoulements;
  • Option 4-3 Fournir une capacité supplémentaire en redirigeant les écoulements d'eaux usées des stations existantes (stations de pompage mises hors de services lorsque possible) à une ou plusieurs nouvelles stations à l'emplacement plus centralisé (s) pour Russell et Embrun.

Les solutions alternatives pour les déficiences de traitement du système d'assainissement son :

  • Option 4-4 Ne rien faire;
  • Option 4-5 Développer le traitement et la capacité aux lagunes de Russell et Embrun;
  • Option 4-6 Mise hors de service de la lagune de Russell et augmenter la capacité de la lagune d’Embrun à accepter toutes les eaux usées d’Embrun et de Russell;
  • Option 4-7 Mise hors de service de la lagune d’Embrun et augmenter le traitement et la capacité de la lagune de Russell à accepter toutes les eaux usées d’Embrun et de Russell/li>
  • Option 4-8 Garder la lagune existante de Russell opérationnelle à sa capacité de conception et d'accommoder la future croissance de Russell en augmentant la capacité de la lagune d'Embrun à accepter des eaux usées d’Embrun et de Russell;
  • Option 4-9 Construire une nouvelle usine de traitement mécanique au sein de la municipalité et d’agrandir la lagune d’Embrun pour le stockage.

Cette étude est traitée en conformité avec les exigences des phases 1 et 2 de l'évaluation environnementale municipale, qui est un processus approuvé en vertu de la Loi sur l'évaluation environnementale. Les solutions alternatives ont été évaluées par rapport à leur impact sur l'environnement naturel, l'environnement social et l’environnement économique/technique. Les critères d'évaluation spécifiques utilisés dans l'analyse sont répertoriés dans la première colonne du tableau ci-dessous. Les classifications ont été appliquées sur la base du niveau d'impact de chaque alternative.

Basé sur l'évaluation effectuée, Option 4-3 a été choisi comme solution privilégiée pour faire face aux déficiences de collecte des eaux usées. Option 4-3 réajusterait les modèles d'écoulement des eaux usées et permettrait jusqu’à trois stations de pompage existantes à être mises hors d’usage (réduisant ainsi les coûts d'exploitation). Comme la nouvelle station de pompage serait sur le côté sud de la rivière Castor, elle ne serait mise en œuvre qu’au besoin, c’est-à-dire un nouveau développement qui se fait sur le côté sud de la rivière Castor à Embrun ou d'une rénovation majeure étant nécessaire à la station de pompage no 2 existante.

Option 4-5 a été sélectionné comme l'alternative préférée pour traiter le déficit de traitement des eaux usées. La capacité de la lagune existante de Russell, ainsi que le niveau de traitement doit être augmentée pour assurer la croissance de 20 ans. Dans Embrun, la capacité de la lagune devra être augmenté et en gardant le même niveau de traitement. Cette option permettre d’accroitre la capacité de traiter et de stocker les eaux usées dans les lagunes de manière économique, tout en minimisant l'impact sur l’environnement économique/technique, naturel et social. Les deux lagunes continueront d'être déversées dans la rivière Castor au printemps et à l'automne, conformément aux nouveaux critères de décharge.

Section 5 eaux pluviales

Ceci est un résumé-cadre de la section des eaux pluviales de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. Les composants des systèmes de drainage dans Russell et Embrun incluent les fossés, les égouts pluviaux, les ponceaux, les systèmes de drainage d'écoulement par voie terrestre le long du réseau routier, et des étangs de gestion des eaux pluviales.

Les lacunes relevées pour le système des eaux pluviales sont les suivantes :

  • description/inventaire incomplète du système de tuyauterie de collection des égouts pluviaux et des accessoires de canalisation;
  • Information limitée sur l'évaluation de l'état du système de la tuyauterie de collecte (structurelle, entretien et la capacité hydraulique);
  • Aucune politique d’inspection de l'entretien de la tuyauterie de la collecte des égouts pluviaux et des étangs d'eaux pluviales,
  • Aucune politique pour la mise en œuvre des contrôles de qualité/quantité des eaux pluviales.

Les solutions pour la correction du système de la tuyauterie de collecte ne se font une fois que l'évaluation de l'inventaire et l'état du système de tuyauterie ont été achevés. Par conséquent, le plan directeur recommande que l'évaluation de l'inventaire et l'état du système de collecte soient achevés dans les cinq prochaines années.

Pour le nouveau développement et pour l'intensification dans le secteur urbain, la Municipalité devrait adopter des politiques pour la mise en œuvre de contrôle de la quantité et la qualité des eaux pluviales, tel que défini par les meilleures pratiques de gestion dans le tableau 5-5 et les recommandations fournies dans les tableaux 5-6 et 5-7 pour Russell et Embrun respectivement. Bien qu'il soit reconnu que le projet de plan secondaire ne contient certaines politiques en matière de gestion des eaux pluviales, il est encore un document ébauche sans statut reconnu.

Une évaluation des options n'a pas été entreprise pour cette section des eaux pluviales, car la seule alternative est l'option « Ne rien faire ». L'option « Ne rien faire » ne fournit pas d'avantages et amènerait à une érosion accrue et une charge de polluants/sédiments sur les milieux aquatiques. Sans une régulation hydraulique de débit de pointe dans de nouveaux développements, le potentiel existe pour une augmentation d'inondation des zones en aval et la perturbation de l'habitat près du confluent de l'affluent de la rivière Castor.

La solution préférée consiste à mettre en œuvre des programmes dans les cinq prochaines années qui :

  • Identifie, fait l’inventaire, et fait une évaluation de l'état de la tuyauterie du système de collecte des eaux usées;
  • Établir des politiques pour la mise en œuvre des contrôles de qualité/quantité des eaux pluviales;
  • Établir des politiques pour l'entretien des étangs d'eau pluviale et de la tuyauterie de collecte des eaux pluviales.

Développe une stratégie de l'eau pluviale pour un nouveau développement à Embrun qui minimise le nombre d'étangs futurs nécessaires pour atteindre les objectifs souhaités de régulation hydraulique de débit de pointe et 70 % d'élimination des matières en suspension.

Section 6 déchets

Ceci est un résumé-cadre de la section des déchets de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. Pour faciliter l'analyse et la présentation, la catégorie de service de déchets a été divisée en collecte, élimination et réacheminement. En 2003, la zone de service est composée de 4 350 unités résidentielles, 619 unités multiples commerciales et, huit écoles et aucune installation industrielle majeure.

Les lacunes identifiées pour le système de déchets sont les suivantes :

  • Collection : Aucune lacune;
  • Élimination : Impacts sur les eaux de surface le long des limites nord et ouest et les impacts potentiels des eaux souterraines le long des limites nord, est et ouest;
  • Réacheminement : Le gouvernement provincial vise une augmentation des taux de réacheminement.

Les solutions alternatives qui ont été proposées pour l'élimination sont :

  • Option 6-1 Exporter les déchets vers un site d'enfouissement municipal environnant;
  • Option 6-2 Exporter les déchets vers un site d’enfouissement privé;
  • Option 6-3 Amélioration du site d’enfouissement existant;
  • Option 6-4 Créer un nouveau site d’enfouissement dans la Municipalité;
  • Option 6-5 Introduire de nouvelles technologies pour la gestion des déchets;
  • Option 6-6 Augmenter le réacheminement des déchets
  • Option 6-7 Ne rien faire.

L'étude du plan directeur est traitée en conformité avec les exigences des phases 1 et 2 de l'évaluation environnementale municipale, qui est un processus approuvé en vertu de la Loi sur l'évaluation environnementale. Les solutions alternatives ont été évaluées par rapport à leur impact sur l'environnement naturel, l'environnement social et l’environnement économique/technique. Les critères d'évaluation spécifiques utilisés dans l'analyse sont répertoriés dans la première colonne du tableau ci-dessous. Les classifications ont été appliquées sur la base du niveau d'impact de chaque alternative.

Basé sur l'évaluation des options d'élimination des déchets et les impacts sur l'environnement, le tableau 6-10 a identifié les options 6-3 et 6-6 comme ayant le moins d'impacts négatifs sur l'environnement. Comme Option 6-6, l'augmentation du réacheminement, ne peut pas être une solution autonome, mais être fait en collaboration avec Option 6-3, la continuation du site d’enfouissement existant (intégrant des mesures mitigées pour gérer les impacts des eaux souterraines, des eaux de surface et les gaz du site d’enfouissement) est proposée comme étant la solution préférée.

Section 7 Transport

Ceci est un résumé-cadre de la section de transport de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. L'étude a examiné les politiques du Plan officiel des CUPR et le projet de Plan secondaire officiel de la Municipalité en matière de politiques de transport et de prévisions des volumes de trafic futurs pour l'infrastructure de transport existante sur la base des prévisions de croissance de 20 ans.

Les lacunes les plus importantes constatées pour le système de transport sont les suivants :

  • La capacité existante du chemin des comtés 3 sur la rue Notre-Dame (deux voies) à travers la communauté d'Embrun abordera sa capacité de conception à la fin de la période de planification;
  • Le volume d’heure de pointe projeté en 2023 pour la rue St-Guillaume (chemin du comté 28) a été calculé à 910 et est seulement 22 % de moins que les 1 100 véhicules par heure et par voie par direction utilisée pour décrire le niveau de service D.;
  • Le remplacement de trois ponts No 00014, 00027 et 00028 avec des structures similaires ou des structures équivalentes.

Cette étude a été traitée en conformité avec les exigences des phases 1 et 2 de l'évaluation environnementale municipale, qui est un processus approuvé en vertu de la Loi sur l'évaluation environnementale. Les alternatives/solutions identifiées pour résoudre les lacunes ci-dessus ont été évaluées par rapport à leur impact sur l'environnement naturel, l'environnement social et l’environnement économique/ technique. Les critères d'évaluation spécifiques utilisés dans l'analyse sont répertoriés dans la première colonne du tableau ci-dessous. Les classifications ont été appliquées sur la base du niveau d'impact de chaque alternative.

Pour résoudre le déficit de la capacité de trafic potentiel de la rue Notre-Dame dans la période de planification de 20 ans, les solutions suivantes ont été soulevées :

  • Option 7-1 : Convertir la rue Notre Dame en route à quatre voies en utilisant la route de droit de passage existante;
  • Option 7-2: Réduire la circulation sur Notre Dame en détournant le trafic sur les routes collectrices (St-Pierre, St-Augustin, St-Thomas);
  • Option 7-3: Ne rien faire.

Sur la base de l'évaluation effectuée, l'option 7-2 a été choisie comme solution privilégiée pour faire face à la charge de la circulation sur la route Notre Dame.

L'analyse de la capacité de l'infrastructure routière existante pour soutenir les prévisions de croissance de 20 ans a identifié la rue St-Guillaume en approchant son niveau de service à la fin de la période de planification. La solution proposée pour résoudre ce déficit était pour les Comtés unis de Prescott et Russell d’entreprendre une étude environnementale annexe C pour identifier un corridor de transport N-S pour rejoindre la route de comté 3 jusqu'à l'autoroute 417. L’étude du comté permettrait d'évaluer plusieurs options pour augmenter la capacité de transport N-S, tel que l'élargissement de St Guillaume, en utilisant un autre collecteur N-S, ou l'élaboration d'un nouveau couloir.

Depuis, il y a eu de nombreuses hypothèses pour calculer les volumes de trafic prévisionnels identifiés dans le tableau 7-9, les chiffres de trafic supplémentaires devraient être effectués dans les cinq prochaines années pour valider les hypothèses.

Certaines des lacunes potentielles telles que les ponts, les trottoirs, sont tout simplement le remplacement des structures existantes et peut procéder directement à la construction une fois les investigations nécessaires, la conception et les permis (rivière Nation Sud, Pêches et Océans) sont terminés / obtenues.

D'autres lacunes potentielles telles que les lieux d’entreposage de neige ont besoin d’une étude hydrogéologique avant qu'une conclusion puisse être faite sur l'opportunité de maintenir l’entreposage de la neige sur les sites existants.

Section 8 Loisirs

Ceci est un résumé-cadre de la section de loisirs de l’ébauche du rapport du plan directeur de la Municipalité de Russell. La Municipalité de Russell possède un inventaire important d’installations de loisirs/ culturels et de parcs. Les neuf bâtiments et vingt-neuf parcs documentés dans cette section représentent une partie importante des actifs totaux d'infrastructure de la Municipalité. Plus important encore, l'utilisation de ces installations et des parcs par les résidents et les groupes d'utilisateurs contribue à une communauté plus saine.

Les 29 parcs de la Municipalité de Russell ont été inventoriés pour la première fois dans ce rapport, y compris les caractéristiques et les équipements du parc. Cinq de ces parcs appartiennent à d'autres organismes. Le New York and Central (NY&C) Trail est peut-être l'espace en plein air le plus important de la Municipalité; alors qu'il est bien intégré au sein de la communauté et largement utilisé par les résidents, ce sentier récréatif pavé de 8 km reste déconnecté du réseau de sentiers de l'Est ontarien. L'état de l'équipement de terrain de jeu est noté comme une préoccupation et la Municipalité doit procéder à une évaluation dans un proche avenir afin de déterminer si des structures justifient réparation ou de remplacement, afin de se conformer aux normes nationales (volontaires).

Le niveau actuel de service pour les parcs (basé sur 24 des 29 sites) est de 6,36 hectares pour 1 000 habitants, ce qui se compare favorablement à d'autres municipalités. Plusieurs grands parcs sont disponibles dans la communauté de Russell. Les lacunes identifiées par l'étude comprennent une offre insuffisante de parcs de voisinage dans certaines parties de la Municipalité, façade de la rue inadéquate pour certains parcs, l'absence de terrains de soccer dans la communauté d'Embrun (sauf pour un sur un site de l'école), l'absence d'un parc desservant les 350 résidences près de Limoges et plusieurs petits « mini-parcs » qui semblent offrir des avantages minimes aux résidents.

En termes de bâtiments, les deux arénas sont les plus utilisés dans la Municipalité de Russell - et les plus chers - les installations de loisirs, avec une fréquentation annuelle estimée de 500 000 visites. Parmi les lacunes de construction mentionnées dans le rapport, il est le mauvais état et l'âge des deux arénas qui représentent le plus grand défi de la Municipalité. Outre la piscine extérieure, les deux arénas sont estimés à environ encore 10 ans de durée de vie fonctionnelle. Compte tenu de leur valeur de remplacement estimée de 7M$ à 9M$ et le manque actuel de réserves suffisantes pour construire de nouvelles installations, cela deviendra une priorité pour les planificateurs de la Municipalité au cours des cinq prochaines années. Une fois que les installations atteignent la fin de leur durée de vie, l'option préférée pour continuer à fournir ce service (comme indiqué dans le tableau 8-9) est la construction d'un nouveau complexe de loisirs (Option 8-1) pour remplacer les deux arénas dans un emplacement central, accessible à tous résidents de la Municipalité.

Le nouveau complexe pourrait également incorporer une piscine intérieure pour remplacer la piscine extérieure existante (Russell), sous réserve d'une étude de faisabilité qui confirmerait la demande et de déterminer ses caractéristiques et ses coûts d'exploitation. Le complexe devrait être développé entre 2009 et 2014.

Redevances d'aménagement

Voir la page de permis et aménagement .

Zonage

Si vous envisagez de construire ou rénover un espace commercial, veuillez consulter notre page de zonage.
http://en.russell.ca/businesses/services_for_business/building_and_planning/